Les invisibles
Les invisibles

Les invisibles

Couverture d’ouvrage : Les invisibles
Éditions :Hardcover: 11,00 €
ISBN : 979-8585407918
Taille : 15,24 x 22,86 cm
Pages : 260

Dans un futur proche, la civilisation s’effondre. Dans les villes en ruine, Yann et Divi sont deux jeunes gens qui tentent de survivre. Ils ont grandit dans ce monde pollué où le ciel bleu n'existe plus que dans les livres et où il faut trouver le moyen d'avoir la dose d’oxygène unique à laquelle ils ont droit chaque mois. Pourtant, ce monde est le leur. Ils en connaissent les règles... Jusqu'au jour où la guerre civile va entrer dans leur vie. Déchiré entre lutte et amour, jusqu'où iront-ils pour survivre ?

Parution :
Éditeurs :
Genres :
Étiquettes :
Excerpt:
Critiques :Adeline R. au sujet deAmazon a écrit:

Bien foutu, ce roman m'a emportée, et pourtant, je ne suis pas lectrice du genre. Les terminators et tout ce qui contient des armes, très peu pour moi. Mais finalement, entre l'espoir, le désespoir, les vestiges de notre présent qui est pour eux, le passé, les histoires des personnages, le ryhtme de l'écriture qui est beaucoup plus mature que son prédécesseur, c'était une très très bonne lecture. Très facile à imager dans la tête, très fluide, très sombre, un régal !

StephServ au sujet deBebelio a écrit:

Une belle découverte. de la science-fiction qui fait échos à notre monde actuel et porté par des personnages attachants et bien fouillés. Une histoire bien écrite avec un style fluide et agréable et pour laquelle il est difficile de lacher les pages. Une fois commencé ont a envie de savoir, et ça c'est un vrai plaisir.

Andriv au sujet deBabelio a écrit:

Une réussite, aussi émouvant et passionnant que le précédent roman de cet auteur que j'avais également dévoré. Une écriture fluide, élégante, et une histoire rythmé qui pose des questions. Un excellent livre que je recommande. C'est une histoire d'amour qui vous entraine dans un monde sombre mais au sein duquel l'auteur fait briller l'espoir.

ProjetDystopie au sujet deDystopie.net a écrit:

si vous aimez les dystopies bien noires, que vous avez envie de décors dignes d’une Gotham post-apo, de créatures cauchemardesques et d’une touche de Steampunk… foncez !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A vos agendas !